27/05/2007

dossier de presse

 

 

 Axelle Maters

 

Scan0009678

 

Ma démarche

Visible ou invisible, nous trouvons chez chacun de nous les traces d’une vie passée, qu’elles

soient physiques ou psychiques, douloureuses, joyeuses, conscientes ou inconscientes. Nous

sommes tous marqués par les événements de notre vie.

Ces traces impossible à effacer sont une source d’inspiration dans mon travail…

Ma peinture suit cette voie.

Elle est marquée par des couches successives, plus ou moins épaisses, mais jamais complètement

opaques, laissant transparaître, à l’oeil attentif, la trame d’une autre histoire.

Les sujets que j’aborde laissent eux aussi des traces...

Quand je fais une tempête, une tornade, un tsunami,…serait-ce une simple représentation de

phénomènes naturels ?

Absolument pas, c’est une force, une énergie intérieure, que je déploie dans chacune de mes toiles.

Mon inspiration, je la trouve dans mes entrailles et je m’aide de ces phénomènes pour en faciliter

la compréhension.

Mon vecteur, c’est le partage. Je canalise mes troubles, mes peurs, mes émotions, mes forces

intérieures, les apprivoise et les transmet sous une forme ou une autre que je pêche parmi les

forces de la nature.

Quoi de plus naturel que de traduire l’énergie par l’énergie ? L’homme n’est-il pas aussi une

force de la nature ?

Et que représente notre force comparée à celle de tels cataclysmes ?

Mon travail est à prendre dans toute son entièreté, sans filet, ni masque. Mes tableaux

représentent la force de mon émotion à l’état brut.

Mes toiles se découvrent au fil du regard et du temps. Chaque nouveau regard

donnera un nouveau décodage, une nouvelle image.

Je vous propose à travers mes toiles d’apercevoir une partie de mon âme.

 

 

entrez_dans_la_danse_corr[1

 

Ma démarche suite

Entrez dans la danse 1-2/ Ice Age (font partie d’une série):

On a tendance à vouloir toujours tout contrôler dans notre vie. Quoi de plus incontrôlable

et puissant qu’une tornade. Par ce biais Je veux ébranler les certitudes, je cherche la remise en

question.

Les remous de l’âme 1 (fait partie d’une série):

Se torturer l’esprit, chercher la solution de nos problèmes, se remettre en question, et enfin

peut-être trouver la paix intérieur qui sait ?

Celui qui n’entend pas :

Souvent nous n’entendons ou ne voulons pas entendre les choses. Par peur, par orgueil ? Faire

face et avancer pour évoluer.

La deuxième porte :

Qu’est ce qui se cache dans chacun de nous ? Sommes nous à l’intérieur exactement comme

nous voulons nous montrer ? L’image que nous voulons montrer est-elle sincère ? Soyons vrais !

Hiver à NY (fait partie d’une série) :

Cette ville m’a toujours fascinée, tout y est possible si on le veut vraiment, la volonté et la persévérance,

des qualités essentielles dans une démarche de peintre.

Ebtrez dans la danse 1 - 100 x 150 cm - 2007

Ice age 120 x 100 cm - 2007

Entrez dans la danse 2 - 30 x 60 cm x 2 - 2007

Les remous de l’âme 1 - 30 x 60 cm x 3 - 2006

Celui qui n’entend pas 80 x 180 cm - 2006

Tsunami 100 x 100 cm - 2006

La deuxième porte - 2007

Hiver à New York - 2006

 

 

 

 

 Sophie Herpain

 

Scan000944

 

Le monde de Sophie

 

Je me perds souvent dans le monde de surconsommation dans

lequel je vis aujourd’hui.

Quelles sont les valeurs auxquelles j’ai envie de me raccrocher

?

Quelles sont les choses qui ont de l’importance pour moi - et

non pour me rendre importante face aux autres ?

Quelles sont les beautés naturelles du monde que j’enfouis

sous une couche d’artifices qui m’empêche de voir leur éclat ?

Je me suis souvent sentie prise au piège dans ce tourbillon

creux, fait d’apparences et d’avoirs que je n’ai finalement pas

envie d’avoir.

Mon travail m’offre cette liberté qui me permet d’explorer

toutes ces questions certainement fort philosophiques mais

sans lesquelles finalement la vie n’aurait pas beaucoup de

sens.

Chacun de ces thème travaille mon esprit ; de manière

consciente ou non, les esquisses de réponses se bousculent

dans ma tête encore et encore jusqu’au moment ou elles explosent...

Ma toile peut commencer.

DESTINS CROISES

Les gouttes apparaissent sur ma toile.

Imaginons que chacune d’entre elles soit quelqu’un.

Il en coule de partout et quasi en même temps mais pas toujours

à la même vitesse.

Certaines sont freinées, d’autres doivent contourner des

obstacles, d’autres encore s’arrêtent net, personne ne sait

pourquoi, alors que celles d’à côté filent à toute allure sur

cette toile, s’éjectent du bord du châssis et terminent en

flaques à mes pieds.

On croit alors que tout est terminé, mais pas du tout...venant

d’on ne sait où, une autre volée de gouttes fonce sur

les premières, les dépasse sans les regarder ou se mélange

pour former une coulée plus grosse et plus lente,

mais qui par contre roule par-dessus tout !

Tout le monde tourne, dans un sens puis l’autre...

quelle histoire !

MIROIR AUX ALOUETTES

Où tout cela m’a-t-il mené ? Finalement ... à la case départ.

Un miroir aux alouettes, une lumière, un aveuglement, de la

poudre aux yeux.

Mais est-ce la bonne route ?

La seule manière de le savoir est de se poser la question.

FLOWER POWER

Une fleur oui, mais pas une simple fleur.

Tout est parti de la fleur de lotus, symbole omniprésent dans

l’art indien, qui cultive à travers son art la quête du nirvana.

Le nirvana : le bonheur absolu, vierge de tous ces dérapages

liés à la puissance, l’avoir, l’argent.

Je tâcherai de ne plus oublier....Méditons.

REFLECTIONS

Imaginons un lac parfaitement plat.

Pas le moindre petit souffle de vent. Rien ne bouge.

Devant nous la rive et des arbres.

Deux séries d’arbres : l’une poussant vers le haut et l’autre

vers le bas.

Comment être sûr de reconnaître l’arbre réel de son reflet ?

Est-ce nécessairement celui que l’on voit à l’endroit ?

Flower power 1 : 100 x 120 cm - 2007

Flower power 2 : 100 x 120 cm - 2007

reflection 100 x 150 cm - 2007

Mirage 100 x 120 cm - 2007

Hiroshima : 100 x 150 cm - 2006

Destins croises 100 x 100 cm - 2006

Miroir aux alouettes - 2006

Nirvana - 2005

 

 

 

Scan000755!çà

 

 

09:36 Écrit par cobalt dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

à mon avis, Flower power est à l'envers !
Y aurait pas un coté franchement inspiré dans ce tableau ?

Écrit par : John | 07/06/2007

Les commentaires sont fermés.