24/11/2009

Exposition de Artemisia-Evelyne Lemaire -Sylviane Ledocq -Jean Ledocq

Cobalt international gallery

présente

Exposition decembre 3 [800x600]

 


 

 

 

Image EXPO Decembre 3 OK [800x600]

 

 

 

 


 

Artemisia .

ATEMISIA 2[1]

 

 

 

ARTEMISIA

(Née à Uccle en 1954)

 

Formation

 

1973 Diplôme en Dessin d'Architecture d'Intérieur à Bruxelles.

2003 Certificat de Recherches Graphiques et Picturales (Peinture).

            Académie des Beaux Arts de Sambreville

2004 Peinture. Académie des Beaux Arts de Namur

 

Professeurs : MM. Pêtre, Tavemier, Sinte, Zhu, Gonthier.

 

Prix

 

1971 Premier Prix de Peinture décerné par la Commune d'Uccle.

1999 Prix de l'Espoir décerné par la Commune de Sambreville. (Aquarelle)

 

Expositions

 

2009 Exposition à l'Espace Ockeghem (Tour de Saint Ghislain).

            « Au Fil des Sens... ». (Huiles).

2008 Exposition à la Maison du Patrimoine du Nord-Est Avesnois de

           Cousolre (France). «Traces de Soi...» . (Huiles).

2008 Exposition en la Galerie Espac'Art Gallery à Mons. «Traces de soi... ».

           (Huiles).

2008 Exposition en la Galerie Dominium à Beersel.

          «Juste un Moment... ». (Huiles).

2007 Participation à « Art Exhibition » en Espace Culturel de Loisirs Artistiques

           à Spy, asbl ECLAS. (Huiles).

2006 Exposition au « Caf'Concert » à Namur. « Juste un Moment... ». (Huiles).

2006 Exposition à la Maison Magritte à Chatelet. « Juste un Moment... »

           (Aquarelles, huiles).

2005 Exposition en la Galerie d'Art de la Maison de la Culture de Fosses la

           Ville.

 

Techniques 

 

Aquarelle

Huile sur papier et sur toile

 

Démarche

 

Dès son plus jeune âge, Artemisia fut attirée par le dessin et la couleur.

Quoique rompue à bien des disciplines, elle affectionne les graphismes abstraits, auxquels elle sait  toujours donner une émotion très personnelle.

Pour elle rien sur terre n’existe avant d’avoir été pensé ou rêvé.

Sa peinture est un oubli de soi qui rend présent  les paysages de son monde intérieur, aux rythmes variés de couleurs et de lumière.

Chaque toile reste un moment d’émotion fait de silences afin d’échapper au tapage du monde, mais au cœur de ses silences rien n’est vide. Elle arpente ainsi le chemin du visible par l’invisible, du réel  et de l’irréel et mets sa part de féminité ainsi que la relation particulière qu’elle entretien avec son esprit.

L’univers des peintres comme J.W. Turner, Claude Monet, Pol Cézanne ou Zao Wou Ki a probablement guidé son esprit et ses yeux.

Ses transparences laissent passer la lumière et révèlent la matière.

Le monde d’Artémisia est fait d’une sérénité et d’une générosité, qui n’affectent en rien sa joie de vivre.

Ses toiles méritent que l’on s’y arrête un moment afin qu’elles nous dévoilent toute leur richesse.

Elles étonnent par leur profondeur, leur harmonie et leur diversité.


 

 

 

 

Evelyne Lemaire

 

 

 

E.LEMAIRE 5[1]

 

 

 

EVELYNE LEMAIRE

(Née à Bouffioulx en 1956)

 

Formation   

 

Académie des Beaux-Arts de Mons (sculpture et peinture)

Académies de Châtelet et Charleroi (Poterie, céramique, et sculpture)

 

Professeurs : e.a. Baron Gustave Camus

 

Prix

 

1986 Prix du Hainaut

1991 Prix Alphonse Muller

 

Expositions

 

Nombreuses expositions collectives

2008 Exposition en la Galerie Espac’Art Gallery à Mons (Bronzes et céramiques)

 

Techniques

 

Céramique

Bronze

 

Démarche

 

Il est, en principe, bien compréhensible qu’Evelyne Lemaire, originaire de Bouffioulx,  nous offre de remarquables réalisations dans le domaine de la céramique, et, particulièrement du grès. Diverses formations auprès de maîtres réputés, lui ont cependant permis de diversifier son œuvre, puisqu’elle tire souvent de ses modelages, de très jolis bronzes qui restent des pièces uniques, et qu’elle met aussi à profit sa maîtrise du tournassage de la terre, pour se créer des ébauches qu’elles travaille ensuite avec une grande originalité : elle n’hésite pas à en extraire de véritables compositions où elle atteint une abstraction inattendue.

Si ses personnages, qu’ils soient de terre cuite ou de métal coulé, toujours foncièrement longilignes, parfois androgynes, sont souvent sculptés dans des postures inhabituelles, ils gardent toujours un équilibre parfait.


 

 

 

 

 

Sylviane Ledocq .

 

 

 

 

 

 


SYLVIANE 3[1]

 

 

 

 

SYLVIANE LEDOCQ

(Née à Charleroi en 1967)

 

Formation

 

Etudes secondaires artistiques

Autodidacte

Troisième génération de photographes amateurs

 

Expositions

 

2009  Exposition à la Maison du Patrimoine du Nord-Est Avesnois de

           Cousolre (France). (photos 40x60).

2008 : Exposition à l’Espac’art Gallery (Mons). Idem.

2008 Exposition en la Galerie Dominium à Beersel.

          (photos 40x60).

2007 Participation au « Sentier des Arts et des Lettres » à Chatelineau

2007 Participation à « Festiv'Arterre » à Bouffioulx. (photos 50x70).

2006 Participation à « Festiv'Arterre » à Bouffioulx. (pastels).

 

Techniques

 

Pastels

Photographie argentique

Photographie numérique

 

Démarche

 

J´ai abordé la photographie en même temps que le graphisme, lors d´études artistiques. J’ai longtemps utilisé un boiter reflex équipé d´un zoom 50-300 macro, qui me permettais de laisser libre cours à ma créativité. Jusqu´il y a peu inconditionnelle de la prise de vue argentique, je ne suis passée que très récemment au numérique. J´utilise exclusivement la couleur et recherche des sujets très diversifiés pour lesquels j´ai le plus souvent recours à une focale longue, tandis que la macro me permet de saisir les moindre détails de sujets qui m´attire particulièrement. Quoique influencée par la rigueur de mon grand-père et le penchant descriptif de mon père, je crois avoir un tempérament éclectique qui me permet de dégager l´originalité de ma propre personnalité.

 


 

 

 

Jean Ledocq.

 

 

 

JEAN 3[1]

 

 

 

 

Jean LEDOCQ

(Né à Charleroi en 1939)

 

Formation

 

Autodidacte

Initié par son père photographe amateur.

 

Expositions 

 

2008 : Exposition à la galerie Dominium (Beersel). Tirages 40x60 cadrés.

2008 : Participation à l’exposition collective « Passion Photos » à Moustier sur Sambre (idem)

2008 : Exposition à l’Espac’art Gallery (Mons). Idem.

2009 : Exposition à la Maison du Patrimoine du Nord Est Avesnois (Cousolre France). Idem.

2009 : Exposition collective au Bâteau Ivre (Vresse sur Semois). Idem.

 

Techniques

 

Photographie argentique

Photographie numérique

 

Démarche

 

Fidèle adepte de la photographie argentique, j’ai gardé de mon père, la volonté de ne fixer sur la pellicule que des sujets d’une esthétique soignée, refusant à tout prix la recherche de l’attention par le sensationnel de la violence et de la misère, voire, comme on le voit trop souvent, du sordide.

 

Faisant preuve d’un éclectisme sans doute atavique, je ne me débarrasse jamais d’une certaine volonté de reportage, ce, quelle que soit l’émotion suscitée par le sujet capté ; mes passions pour la nature, la mer, les rivières et les bateaux, qui transparaissent dans toute mon œuvre picturale, ne m’empêchent pas de m’adonner occasionnellement au portrait, toujours instantané.

 

Jusqu’il y a peu, je n’avais recours au traitement numérique que pour réaliser librement, sur imprimante à jet d’encre, des cadrages impossibles à la prise de vue ou pour traiter fidèlement, en noir et blanc, les sujets qui s’accommodent de cette discipline exigeante.

 

J’utilise depuis quelque temps un appareil numérique, mais j’ai conservé les habitudes et les impératifs propres à l’argentique et, surtout, à la diapositive, que j’ai longtemps pratiquée ; je cadre le plus souvent à la prise de vue et je me refuse strictement à utiliser les moyens numériques à des fins « créatives ». 


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:25 Écrit par cobalt dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.